Bourse de Mobilité Internationale : les Lauréats

La Fédération Bancaire Française comité Béarn et Soule

La Fédération Bancaire Française, dont Stéphane MEROUR préside le comité Béarn et Soule, a décidé d’attribuer des bourses pour la mobilité internationale des étudiants du campus de Pau de l’EISTI. Ces bourses visent à faciliter la réussite des étudiants méritants dans des cursus à haute valeur ajoutée pour le territoire.

Différents critères ont conduit au choix des lauréats : leur mérite, leur dossier académique, leur motivation, le budget présenté et sa pertinence vis-à-vis du projet.

Les lauréats ont été dévoilés lors de la remise des prix, le 6 mai dernier, en présence de DUPONT, Directrice régionale du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et de Stéphane MEROUR. Trois bourses ont été attribuées pour des mobilités académiques d'un semestre dans des universités partenaires de l’EISTI, et une pour une mobilité d'une année avec pour objectif l’obtention d'un double diplôme international.

Les lauréats témoignent :

- Dorian GOUZOU va réaliser un double-diplôme à Heriot-Watt University (Ecosse) :

"Je suis très content d'avoir obtenu cette bourse. Elle va me permettre d'être plus serein quant à cette mobilité. J'ai évidemment l'intention de l'utiliser pour payer les frais de scolarité, mais aussi pour mes dépenses quotidiennes (nourriture, logement, ...). Ces frais étant conséquents, je ne vais pas dépenser ma bourse à droite ou à gauche, mais j'ai quand même quelques projets :
    - m'inscrire à la salle d'escalade d'Edinburgh (la plus grande salle d'escalade d'Europe) et organiser des sorties en falaise avec les autres grimpeurs de la ville,
    - faire quelques randonnées à travers le pays (les paysages d'Ecosse étant magnifiques), notamment les fameux Loch (dont le célèbre Loch Ness) et plus généralement les Highlands.

Si je souhaite partir en mobilité, c'est avant tout pour découvrir d'autres pays. En effet, je n’ai pas eu beaucoup d’occasions de voyager, hormis deux séjours en Espagne et en Andorre. Je suis actuellement en stage au Luxembourg, ce qui est déjà pour moi une belle expérience, bien que ce soit un pays francophone et de culture similaire à la nôtre. Faire une mobilité c'est avant tout élargir son horizon, mais également se créer des souvenirs. De façon plus personnelle, j'aime énormément visiter de nouveaux endroits et surtout de nouveaux paysages et une mobilité internationale est l'occasion rêvée pour satisfaire ma curiosité".

- Nicolas TIREL va réaliser une mobilité d'études à National Tsing Hua University (NTHU, Taiwan) :

"Afin de compléter mes études dans le domaine de l'informatique au sein de l'EISTI, j'ai choisi de participer à un séjour d'études dans l'université de Hsinchu (Taiwan). La bourse délivrée par la Fédération Bancaire Française, comité Béarn et Soule, facilitera mon séjour en me permettant de me consacrer à mes études, l’esprit serein. Ces études à l'étranger me donneront l’opportunité à la fois de découvrir une nouvelle culture, une nouvelle langue, mais aussi de pratiquer mes connaissances techniques dans un nouvel environnement".

- Clément CAPORILLI va effectuer une mobilité à Charles University (République Tchèque) :

"Cette bourse me permettra tout d'abord de partir tranquille financièrement et donc plus sereinement. Je compte aussi l’utiliser pour profiter des activités culturelles sur place et découvrir la République Tchèque ainsi que les pays alentours. Je tiens à remercier encore une fois la Fédération Bancaire Française comité Béarn et Soule".

- Pascaline HAOND va effectuer un semestre à Université du Québec à Chicoutimi (UQAC, Canada) :

"Je dirais que la mobilité internationale est une occasion de s'enrichir intellectuellement et culturellement. C'est, de ce fait, très honorable de la Fédération Bancaire Française d'apporter une contribution à notre développement personnel et professionnel.  Cela me permet de réaliser cette expérience visant à diversifier mes connaissances et mon environnement de travail. J’ai apprécié que Madame DUPONT m’encourage personnellement à poursuivre des objectifs ambitieux, car les femmes s’interdisent en effet parfois de viser des postes à responsabilités. Partir au Québec est déjà une prise de risque !".

Sur la photo : Sylvie Dupont. Pascaline Haond, Nicolas Tirel, Clément Caporilli, Laurence Lamoulie, Stéphane Mérour. (absent sur la photo Dorian Gouzou actuellement en stage au Luxembourg).