Témoignage d'un élève

en MS Business Intelligence en 2016

Thibault CESPEDES, promo 2016

Quel a été votre parcours avant le Mastère Spécialisé® ?

Avant d’intégrer le Mastère Spécialisé® Business Intelligence (BI), j'ai validé un Master 2 en Ressources Humaines puis j'ai travaillé pendant 4 ans en tant que Chargé de Recrutement sur les métiers de l'informatique.

Déjà pendant mes études, je me suis essayé aux développements Web, j'ai manipulé des tableaux de bord, créé des KPI… En rencontrant des candidats passionnés par la BI, j’ai décidé de sauter le pas. Un Mastère Spécialisé® permet de reprendre les études pour apprendre un métier en moins d'un an et l’EISTI avait bonne réputation dans les entreprises où j’ai travaillé, c’est comme ça que je m’y suis retrouvé.

Le premier jour, j’ai été accueilli par Emmanuel et Fabienne, qui s’occupent de toute la partie administrative des Mastères Spécialisés®. Ils nous ont bien fait rire lors du petit déjeuner ce qui nous a mis en confiance.

Avant de rentrer à l'école, j'avais un peu peur d'être en classe avec les élèves-ingénieurs de l’EISTI, formés depuis 2 ans en informatique, et d'être largué niveau technique. En réalité, j'ai apprécié les cours avec ces élèves-ingénieurs. J'ai pu partager beaucoup de choses avec eux et surtout, j'ai pu suivre les cours normalement et sans aucune difficultés techniques.

La formation coûte 9500€ pour un particulier. Comment avez-vous pu financer votre formation ?

Lorsque j’ai quitté mon entreprise, j’ai eu différentes primes (le solde de tout compte, le paiement des congés payés ainsi que la participation/intéressement), j’ai pu placer cet argent sur mon compte épargne personnel.

Lorsque je me suis retrouvé au chômage, j’ai demandé tout suite un rendez-vous avec ma conseillère pôle emploi, elle m’a accordé un entretien téléphonique pour m’expliquer les formalités de la formation privée. Elle a validé la nécessité de faire une reconversion. J’ai donc pu garder mes allocations chômages pendant la formation. 

 

Pour valider un diplôme de Mastère Spécialisé®, il faut soutenir une thèse professionnelle. Avez-vous déjà trouvé votre sujet?

C’est grâce au salon du Big Data à Paris que j’ai trouvé mon sujet de thèse. J'ai pu discuter avec les entreprises et comprendre leurs problématiques. Je vais aborder les bases de données hybrides (base de données NoSQL couplée à un Entrepôt de données). Elles permettront aux entreprises de faire des rapports avec des données internes, mais aussi externes à l'entreprise.

 

Avez-vous trouvé un stage rapidement ? Comment s’est passée la recherche de stage ?

Lors du forum annuel Étudiants-Entreprises organisé en novembre par l’école, j'ai rencontré des entreprises spécialisées en informatique décisionnelle. Trois d’entre elles m’ont tout de suite proposé un stage !

La société Exl Group (désormais Talan) a organisé une soirée rencontre avec les tuteurs de stage pour discuter de leur métier et des stages proposés. La transparence des échanges avec les tuteurs de stage et les dirigeants m’a convaincu pour le choix de ce stage. L'EISTI a d'ailleurs une chaire en Business Intelligence avec EXL Group.

 

Où en êtes-vous aujourd'hui?

Je suis toujours chez Talan.

Après une mission de 2 ans au CNOUS (siège des CROUS), je change de mission pour le client Groupe M6. Je continue à développer mon expertise technique sur les alimentations de données avec un ETL Oracle Data Intégrator. 

Je suis très content du niveau d'étude que j'ai eu à l'EISTI. Je suis vraiment à l'aise pour faire tous les projets BI.