Turing, Alan

LES NOMS DES BÂTIMENTS DU CAMPUS DE CERGY

Alan Mathison Turing, Londres 1912-1954 Wilmslow.

Mathématicien, cryptologue et informaticien britannique.

Auteur, en 1936, d'un article de logique mathématique devenu plus tard un des fondements scientifiques de l'informatique.

Pour résoudre le problème fondamental de la décidabilité en arithmétique, il y présente une expérience de pensée que l'on nommera ensuite machine de Turing et des concepts de programmation et de programme, qui prendront tout leur sens avec la diffusion des ordinateurs, dans la seconde moitié du XXe siècle. Avec d'autres logiciens (Church, Kleene, etc.), Turing est à l'origine de la formalisation des concepts d'algorithme et de calculabilité, qui fonderont cette discipline. 

Durant la Seconde Guerre mondiale, il joue un rôle majeur dans les recherches sur les cryptographies générées par la machine Enigma, utilisée par les armées allemandes. Ses méthodes permirent de casser ce code et, selon plusieurs historiens, de raccourcir la capacité de résistance du régime nazi de deux ans. Après la guerre, il travaille sur un des tout premiers ordinateurs, puis contribue de manière provocatrice au débat déjà houleux à cette période sur la capacité des machines à penser, en établissant le test de Turingnote. Vers la fin de sa vie, il s'intéresse à des modèles de morphogenèse du vivant conduisant aux « structures de Turing ».​