Les projets de recherche

Les différents projets de recherche

 

Nos laboratoires privilégient la recherche en amont et la recherche finalisée sur contrat, avec le soutien des entreprises et des organismes nationaux de valorisation de la recherche (ANR, OSEO, CIFRE, H2020, ERASMUS +, etc.).

  • Projet TORUS (Toward an Open Resources Upon Services: Cloud of environmental data, http://cloud-torus.com/, 2015-2018) réunissant les partenaires suivants : l'Université de Toulouse 2 Jean Jaurès, l'école internationale des sciences de l'information (QUARTZ-EISTI, campus de Pau), l’Université de Ferrare en Italie, l’université de Bruxelles Vrije, l’Université nationale du Vietnam à Hanoi, l’université Nong Lam de Ho Chi Minh et deux institutions thaïlandaises: l'Institut asiatique de technologie (AIT) Pathumthani et l'université de Walailak à Nakhon Si Thammarat., sur la thématique du cloud computing et du big data.

 

  • Projet PLACIS (Plateforme Collaborative d’Ingénierie Systèmes, http://www.projects-placis.com/, 2012-2018), incluant des partenaires académiques et industriels : SupMéca, ENSEA, EISTI, Politechnico de Turin, Politechnico de Milan, Dassault Système, Hutchinson, etc. Plusieurs thèses ont également été financées via ce projet (thèse de Fatima Berriche et thèse de Mohamed Bougaa).

 

  • Projet Blizaar (Visualisations hybrides pour des graphes multicouches dynamiques, http://www.agence-nationale-recherche.fr/Projet-ANR-15-CE23-0002,2015-2018) regroupant les partenaires suivants : CVCE (Centre Virtuel de la Connaissance sur l'Europe), QUARTZ-EISTI (École Internationale des Sciences du Traitement de l'Information), LaBRI (Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique), LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology.

 

  • Projet CHOUCAS répond à un besoin exprimé par le PGHM de Grenoble sur la localisation de la victime pendant la phase d’alerte. Plusieurs éléments compliquent cette tâche de localisation. Le requérant, qui connaît souvent mal la montagne, décrit la position de la victime et l’itinéraire suivi à l’aide de positions relatives imprécises par rapport à des objets repères eux-mêmes souvent ambigus. Les données nécessaires aux secouristes pour la localisation sont hétérogènes, multi-sources, réparties et insuffisamment structurées pour être interrogées au mieux. L’outillage logiciel et méthodologique permettant de stocker, combiner et visualiser des sources de données géographiques hétérogènes nécessaires pour mener des raisonnements déductifs permettant une prise de décision efficace est encore très peu développé.

 

Cette expertise nous permet également de collaborer à de nombreux projets aux côtés d'entreprises, d’universités, d’organismes de recherche et d’écoles d'ingénieurs au sein de cinq Pôles de Compétitivité : AsTech, Cap Digital, Moveo, Aero Space Valley et System@TIC.

 

 

Les différents projets de développement de Master recherche à l'étranger

 

  • Projet MONTUS (Master Of New Technologies Using Services)

Ce programme finance "des partenariats transnationaux entre institutions et organisations éducatives, des programmes de formation et de jeunesse destinés à promouvoir la coopération et le développement".

MONTUS est venu juste après le programme TORUS Erasmus + avec pour ambition de développer la recherche en cloud computing appliqué aux sciences environnementales et de promouvoir son enseignement dans les pays asiatiques partenaires

Univ. de Toulouse 2 Jean Jaurès, ENSA Toulouse, EISTI, campus de Pau, Univ.  de Ferrara en Italie, Univ.  Bruxelles Vrije, Univ. nationale (Hanoi), Univ.  d’architecture de Hanoi, Univ.  Nong Lam de Hô Chi Minh-Ville, l’Institut asiatique de technologie (AIT - Pathumthani, Thaïlande), Univ. de Nakhon Si Thammarat, Thaïlande, Univ. royale des beaux-arts et l'Institut de technologie du Cambodge. Trois partenaires associés rejoignent MONTUS: l'Agence française de la francophonie (AUF - Asie Pacifique, Hanoi), l'observation météorologique de la Terre (MEEO - Italie), l'Institut de l'agriculture et de l'environnement (IAE, Hanoi) et la société du cloud computing  HUPI (France).

 

  • Projet ADA in Business (Master Advanced Analytics in Business)

Ce programme ERASMUS+ réunit les partenaires suivants : les universités de Novi Sad, de Belgrade, de Nis et de Kragujevac de Serbie, L'université de Vienne (Autriche), Université de Rome (Italie), Centre de recherche et de technologie de Hella (Grèce) et l'EISTI 'France).  Le projet ADA vise à créer un programme permettant aux étudiants d'acquérir un ensemble de compétences de base en compréhension de données, préparation de données, modélisation, évaluation et déploiement de solutions par le biais de la programmation, des statistiques, de l'apprentissage automatique, de la gestion de données, de la visualisation de données, de la communication, des fondements commerciaux et de l'éthique.