Partir étudier à l'international

Une expérience incontournable pour une formation d'ingénieur accomplie

Une mobilité à l'étranger d'une durée d'un semestre minimum est obligatoire pour obtenir le diplôme d'Ingénieur à l'EISTI.

Pour préparer au mieux nos élèves-ingénieurs à des carrières qui se déroulent désormais dans un contexte mondialisé et répondre aux critères de plus en plus exigeants des employeurs en la matière, l'EISTI a renforcé la dimension internationale de sa formation.

Une expérience à l'étranger est, de fait, un gage d'adaptabilité : un séjour d'études ou un stage demandent, en effet, de s'adapter à une nouvelle langue, à d'autres méthodes d'enseignement et d'évaluation, à de nouvelles façons de penser et concevoir. La découverte de la culture du pays d'accueil est en soi un réel  enrichissement.

Les bénéfices sont tout autant professionnels que personnels.

Plusieurs possibilités s'offrent à l'élève-ingénieur pour effectuer cette mobilité :

Séjour d’études

L'élève-ingénieur a la possibilité d'aller étudier dans une université partenaire pour valider une partie de son cursus ou obtenir un double diplôme.
Ce type de séjour, plus exigeant en termes de résultats académiques, nécessite l’approbation du jury de mobilité qui est organisé à l’issue de chaque semestre.

Stage en entreprise à l’étranger

Les stages à l’étranger présentent de nombreux avantages. Ils permettent d’acquérir une expérience professionnelle tout en perfectionnant des compétences linguistiques et la connaissance d’un pays. Ils sont autant d’opportunités de se construire un profil d’ingénieur bien personnel, au-delà des choix de spécialité.

Stage en laboratoire d’université partenaire

Le stage qui est réalisé le plus souvent dans une entreprise peut également être envisagé dans un laboratoire d’université partenaire. Les élèves ingénieurs travaillent alors sur un projet correspondant à leur parcours d’études sous la supervision d’un enseignant. Le plus souvent ces stages sont réalisés dans un contexte anglophone, quel que soit le pays concerné.

Dans ce contexte, les élèves-ingénieurs partent en Argentine, Chine, Colombie, Inde, Indonésie ou Russie. 

Suivi personnalisé du projet de mobilité internationale

En dehors  des réunions d’information générales et celles ciblées sur diverses thématiques (mobilité Erasmus+ ou sur une zone géographique précise), le Service des Relations Internationales de l'EISTI assure un suivi personnalisé des mobilités des élèves-ingénieurs qui débute dès la 1ère année par une fiche de vœux et un entretien individuel pour aboutir à la réalisation du projet de mobilité en passant par toutes les étapes d’accompagnement pour la constitution du dossier.
Ce suivi permet d’adapter au mieux le projet de mobilité au projet professionnel de l’étudiant.