Les études en France

Voici quelques informations générales sur l'enseignement supérieur français. 

Système de notation 

Le système de notation en France s'appuie sur un barème de 0 à 20, 20 étant la meilleure note, 10 la moyenne et 0 la plus mauvaise.

Pour valider un module, il faut en général obtenir au minimum  la moyenne, soit 10 sur 20.

 

ECTS (European Credit Transfert and Accumulation System)

Le Système européen de transfert et d’accumulation de crédits est un système de points développé par l'Union européenne qui a pour but de faciliter la lecture et la comparaison des programmes d'études des différents pays européens. Le sigle ECTS, abréviation du terme anglais "European Credits Transfer System" est le terme le plus couramment employé pour des raisons pratiques. Le système ECTS s'applique principalement à la formation universitaire. 

Il fait partie du processus de Bologne et a été pris en compte dans le système français dans la réforme LMD (Licence Master Doctorat)

En France, un an d'études est représenté par 60 crédits, soit entre 1 500 et 1 800 heures de travail des étudiants. Un crédit correspond donc à un volume de travail étudiant d'environ 25 à 30 heures. Les crédits ne sont accordés qu'aux étudiants réussissant leurs examens.

Calendrier académique

L’année universitaire commence en France début septembre pour se terminer début juin.
Semestre d’automne : de septembre à janvier
Semestre de printemps : de février à début juin

Les périodes de stage à l’EISTI :

L3 : 4 mois obligatoires de juin à septembre inclus.
M1 : 5 mois obligatoires de mi-avril à mi-septembre
M2 : 6 mois obligatoires pour le stage de fin d’études, à partir de mi-avril.