Finance et technologies

3ème année école d'ingénieurs

Contexte et objectifs

 

L'option Finance & Technologies est née d'un constat : les nouvelles technologies sont en train de changer en profondeur le secteur financier.

De multiples exemples illustrent ce constat :
 

  • Dans les grands établissements bancaires on entend de plus en plus parler de ”stratégie digitale”, de "transformation digitale" ou de "transformation numérique".
  • Les clients de ces établissements ont de plus en plus tendance à utiliser l’internet (le plus souvent sur mobile) comme le principal (voire l’unique) moyen pour effectuer leurs opérations.
  • En plus de ces pratiques citées, on assiste au développement du financement participatif (crowdfunding), qui permet, pour utiliser un néologisme à  la mode, d’"ubériser" l’un des métiers de la banque.
  • La fraude sous toutes ses formes est en train d'exploser. Dans le domaine bancaire, plus que dans tout autre domaine, les nouvelles technologies donnent naissance à de nouvelles opportunités mais aussi à de nouveaux risques.
  • De nouveaux acteurs du monde bancaire sont apparus puis se sont développés : les banques en ligne et les start up qui forment ce qu’on a pris l’habitude d’appeler la FinTech.
  • De nouvelles technologies trouvent dans la finance leurs cas d’usage principaux. Le plus bel exemple étant celui des Blockchains qui ont trouvé dans les monnaies électroniques (Bitcoin et plus généralement Altcoin) leur première application.
  • Les données se sont accumulées accentuant ainsi le besoin qu’ont les banques de disposer d’outils mathématiques et informatiques pour les analyser et les exploiter. Cela fait du secteur bancaire l'un des premiers concernés par le Big Data et la Data Science.

L'option Finance & Technologies a l'ambition de donner aux étudiants une double compétence IT-Finance, voire une triple compétence IT-Finance -Mathématiques. Son objectif est de répondre, mieux, d'anticiper les besoins du secteur financier en termes de nouvelles technologies.

Métiers

L'option forme aux métiers de la banque qui exigent une double compétence IT-Finance. On trouve ces métiers dans les établissements bancaires et d’assurance ainsi que dans les ESN intervenant dans le secteur : Ingénieur développement  •  Consultant MOA  •  Ingénieur études et développement  •  Consultant support IT.

 

Formation/Enseignements

Le cursus regroupe 6 Pôles :

  • Le Pôle 0 "Eléments de base" compte 3 modules :
    • Mathématiques pour la finance.
    • Introduction à la finance.
    • Programmation Java et Java EE.

 

  • Le Pôle 1 "Connaître la bancassurance" compte 2 modules :
    • Panorama de l’industrie financière;
    • Produits et métiers de l'assurance.

 

  • Le Pôle 2 "Organisation et ses méthodes" compte 2 modules :
    • Système d’information bancaire.
    • Méthodes agiles.

 

  • Le Pôle 3 "Modélisation mathématique et développement informatique au service de la finance" compte 3 modules :
    • Finance computationnelle I;
    • Finance computationnelle II (Optimisation pour la finance).
    • Data science appliquée à la finance.

 

  • Le Pôle 4 "Les données en finance" compte 3 modules :     
    • Business Intelligence dans la finance.
    • Sécurité des données.
    • Big Data dans la finance.

 

  • Le Pôle 5 "Innover et entreprendre" compte 3 modules :  
    • Entrepreneuriat.
    • Innovation.
    • La technologie Blockchain et les crypto-monnaies.

 

  • Stage en entreprise (22 semaines minimum)

 

  • Projets :  l’option accorde aussi une grande importance aux projets. En plus du projet de fin d'études, les élèves-ingénieurs doivent réaliser un projet qui s’étend sur 6 mois, au rythme d’un ou deux jours par semaine. Ce projet proposé par une entreprise leur permet d’approfondir leur connaissance des métiers et des produits de la banque et de réaliser une application informatique. Les projets innovants, notamment ceux pouvant conduire à la création d’une entreprise, sont encouragés.  

L'option Finance et Technologies est ouverte au contrat de professionalisation.

 

Responsables de l’option

Boris Picano-Nacci
Houcine Senoussi