Rutabago, startup cofondée par un eistien

A l’occasion du salon VivaTech, rendez-vous mondial des startup, rencontre avec Pierre Pointard, Promo EISTI 2007, cofondateur de Rutabago, entreprise de livraison de box repas 100% bio créée il y a trois ans…

Pierre, décrivez-nous votre cursus...

Initialement intéressé par l’électronique, j’ai fait un IUT génie électronique et informatique industrielle avant de rentrer à l’EISTI. C’est seulement en école d’Ingénieurs que j’ai préféré m’orienter vers une spécialité Conseil et Création d’entreprise à travers l’option ICO de l’école. Plusieurs années après, j’ai complété mon cursus par une formation de coach professionnel à HEC.

Quels souvenirs gardez-vous de l’EISTI ?

Venant d’IUT, c’est avec un peu d’appréhension que je suis arrivé à l’EISTI. Mais très rapidement la vie associative et la vie sur le campus ont transformé mon expérience scolaire en une vrai expérience de vie, de découverte et d’épanouissement. Ça a été trois années extraordinaires !

Etudiant, aviez-vous déjà envie d’entreprendre ?

Pas vraiment. Je n’avais pas de projet précis. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai souhaité faire du conseil et ainsi découvrir le périmètre de métiers le plus large possible. C’est au travers de mes expériences de conseil et de mon évolution dans des structures de différentes tailles avec des enjeux politique interne plus ou moins présents que j’ai finalement souhaité créer ma propre structure pour pouvoir développer mes méthodes de travail, de management et définir les objectifs de l’entreprise.

Aviez-vous déjà une appétence pour le sustainable development ?

Non plus ! Cette appétence est apparue au moment où j’ai décidé d’entreprendre. Mon envie première était d’impacter positivement la société, améliorer le quotidien. C’est en me demandant comment faire que j’ai réalisé que mon but était bien plus de proposer quelque chose de durable que de seulement saisir une opportunité de marché.

Quand et comment est née l’idée de créer Rutabago ?

L’idée est née avec deux collègues avec qui je travaillais depuis trois ans. Nous étions dans un super cabinet de conseil, Pramana, au travers duquel nous faisions un conseil de qualité centré sur de belles valeurs humaines. Mais nous trouvions que le conseil était trop éloigné « de la vrai vie », de l’impact réel sur l’amélioration du quotidien. C’est comme ça que nous nous sommes posé la question de savoir ce qui, pour nous, améliorerait le quotidien. Nous nous sommes retrouvés sur l’envie de simplifier les courses et les repas, apporter une solution pour manger de bon repas le plus simplement possible.

 

Qu’est-ce que Rutabago ?

Rutabago est un service de panier prêt à cuisiner. Vous recevez chez vous des kit recettes avec l’ensemble des produits pré-dosés nécessaires à la réalisation des recettes. Accompagné des instructions, vous n’avez plus qu’à vous laisser guider pour préparer un super repas avec des produits de première qualité, 100% bio, le tout en moins de 30 minutes. Chaque semaine ce sont de nouvelles recettes, de nouvelles saveurs que vous découvrez, sans jamais manger la même chose grâce à nos chefs et diététiciens qui concoctent les recettes.

Et pourquoi ce nom ?

Nous avons trouvé le nom un peu par hasard. Nous aimions bien l’idée de remettre au goût du jour un légume ancien tout en lui donnant un coup de jeune. C’est ce que nous avons trouvé en associant le rutabaga au "go" dynamisant. Et pour la petite histoire, c’est aussi parce que le nom de domaine était encore libre, ce n’est pas négligeable quand on veut faire du e-commerce !

Quelle est votre fonction au sein de Rutabago ? Comment est organisée la gouvernance ?

Je fais partie des trois fondateurs. Nous avons choisi de monter une SAS afin de rédiger sur-mesure nos statuts. Au début c’est plus de complexité mais pour la suite c’est plus de possibilités. Nous avons notamment choisi de mettre un ensemble d’articles en ligne avec l’économie sociale et solidaire. La gouvernance est donc transparente et participative, la politique de rémunération empêche des salaires dix fois plus gros que d’autres et la politique des bénéfices favorise l’investissement interne plutôt que la distribution de dividende.

 

Comment envisagez-vous l’évolution de Rutabago ?

Difficile à dire. Aujourd’hui nous initions un partenariat commercial avec Biocoop, leader de la distribution spécialisée bio, il y a plein de choses que nous pouvons imaginer en profitant des forces de chacun. Plein de choses sont également possibles du côté de la technologie en développant notre service avec de l’intelligence artificielle et avec tout ce que l’informatique peut apporter pour l’expérience utilisateur. En tout cas, j’espère bien que nous ferons parti des acteurs de la consommation de demain.


En quoi votre formation d’ingénieur vous aide et vous inspire dans la gestion quotidienne de votre entreprise ?

Je dirais que c’est la polyvalence qui me sert le plus. Savoir être généraliste et pouvoir toucher à tout. Ensuite, quand un sujet est nouveau, c’est savoir avoir les bonnes méthodes d’apprentissage, défricher et progresser efficacement face à une nouvelle problématique. Rien n’est impossible, il faut juste découper le problème.

Si vous aviez des conseils à prodiguer aux étudiants de l’EISTI sur la création d’une entreprise, quels seraient-ils ?

N’attendez pas de savoir précisément ce que vous voulez faire. Ce n’est pas l’idée qui fait la réussite, c’est comment vous la mettez en œuvre. Donc pas besoin de la garder secrète cette idée, de toute façon, si vous l’avez eu, c’est que quelques autres l’ont eu aussi…

Posez-vous la question : Pourquoi entreprendre ? Si c’est juste pour ne pas avoir de chef, ça ne sera certainement pas une raison suffisante pour votre épanouissement. C’est plutôt une sorte de croyance en son projet qu’il faut avoir, ne rien lâcher et se relever à chaque coup dur. Il faut être prêt à passer des moments plutôt difficiles en contre partie de la satisfaction que cela peut donner.

Et si vous aviez tout simplement un message à faire passer aux eistiens, quel serait-il ?

J’ai passé de superbes années à l’EISTI et j’y ai rencontré des amis que j’ai encore aujourd’hui. Je vous souhaite à tous d’y passer de superbes années et de prolonger ça ensuite. La vie est un jeu alors éclatez vous.

Merci Pierre !

www.rutabago.com