D'intérêt général, une qualification importante pour l'EISTI

Blog de Nesim Fintz
Le premier arrêté accordant la qualification d’Établissement d’Enseignement Supérieur Privé d’Intérêt Général (EESPIG) a été publié au BO du 23/07/2015. J’ai été extrêmement heureux de constater que l’EISTI faisait partie des neuf établissements associatifs à recevoir ce label.

Je souhaite expliquer l’importance que j’attache à être reconnu d’intérêt général par ce billet de blog.

En partageant ma vision sur ce label que j’ai activement défendu avec le soutien de Madame Dominique Gillot, sénatrice du Val d’Oise, et avec les présidents des trois autres fédérations de l’enseignement privé associatif, j’essayerai d’expliquer les avantages qui sont dus, à mon avis, à ce label.

Le label EESPIG apporte un repère important dans le paysage de l’enseignement supérieur hexagonal en ce qu’il reconnait pleinement aux établissements qui le reçoivent :
- leur mission d’éducation et de formation au service de l’intérêt général.
- L’acceptation de la gestion désintéressée des EESPIG qui s’engagent sur le caractère non lucratif de leur activité

L’existence d’un secteur de l’enseignement supérieur privé contribuant à part entière à la mission de service public en matière de formation, d’innovation pédagogique, d’ouverture sociale, de développement international, de recherche notamment   partenariale et d’accompagnement de l’entreprenariat mérite de se voir pleinement reconnu avec la création des EESPIG.
Ces derniers doivent désormais occuper la place qui leur revient dans le paysage de l’enseignement supérieur français en parfaite équité avec leur homologues du secteur public.

Cette équité deviendra effective avec : 
•    L’évolution des subventions du MESR de la même façon que celles accordées aux établissements publics
•    La possibilité de permettre aux EESPIG la délivrance de Diplômes Nationaux de Masters
•    Le fait de prendre considération dans le calcul des postes accordés aux ComUE des étudiants inscrits dans les EESPIG.

Concernant l’EISTI, je me réjouis de la reconnaissance de notre établissement en tant qu’EESPIG et je vois dans cette dernière l’aboutissement des efforts faits depuis 32 ans avec une gestion totalement désintéressée où les recettes tirées de subventions publiques ou du soutien des entreprises (grâce à la recherche partenariale, aux chaires d’entreprises et à la taxe d’apprentissage) sont intégralement réinvestis dans la mission de service public à laquelle elle a dédié son action depuis toujours.

En conclusion le label EESPIG qui nous engage plus encore à une politique d’ouverture, de professionnalisme, de solidarité et d’éthique ne doit pas être considéré comme une qualification supplémentaire mais l’intensification du partenariat des établissements d’enseignement supérieur publics et privés.
C’est pour tout cela que l’EISTI a choisi de candidater à ce label et que toutes ses composantes sont heureuses de l’avoir obtenu.