Des eistiens chez Google 2/3 : Timothée, EISTI 2k09

Plusieurs diplômés de l'EISTI qui ont rejoint Google nous font part de leur expérience et partagent leur vécu au sein de la célèbre firme.

Timothée, EISTI 2k09,  Business Analyst chez Google depuis 2014

Comment avez –vous été embauché chez Google ?
Comme pour mes précédents jobs/emplois, j'ai utilisé mon réseau pour entrer en contact avec le manager de Google qui recrutait sur le poste qui m’intéressait. J’avais déjà travaillé à l’International puisque j’ai commencé ma carrière au Canada dans le secteur bancaire. Ensuite je suis parti aux Etats Unis, à New York exactement, pour être Analyste financier. J’y suis resté trois ans, et puis j’ai eu envie d’aller au soleil, et Google est à San Francisco : ça tombait bien… ça me rappelle le campus de Pau !

Qu’est-ce qui a fait la différence dans votre profil pour que vous soyez recruté ?
Je pense que chez Google il faut avant tout démontrer sa compétence technique et la logique de son raisonnement. Mais en plus, dans les services liés à la finance, on s’attache à la personnalité des candidats et surtout à leur éthique. C’est vraiment très important de savoir faire les bons choix au-delà de l’aspect technique.

Qu’est -ce qui  vous a attiré chez Google, à part sa localisation géographique ?
Google était mon premier choix pour son côté innovant mais aussi pour l'importance accordée à l'éthique dans cette entreprise. Quand on a été élevé dans une famille qui porte des valeurs, qu’on a fréquenté une Ecole qui les démontre, on a du mal à travailler dans un contexte où elles ne sont pas au centre du système. J’ai dû arriver à un moment de ma carrière où j’étais en quête de sens…

Quel est votre poste et quelles activités y exercez-vous?
Je travaille comme "Business Intelligence Analyst", je consacre  d’environ 40% de mon travail au code informatique et 60% de  la gestion de projet et à la  communication. Je dois analyser les chiffres des ventes dans plusieurs secteurs pour comprendre et prévoir les futurs achats des clients. Je dois aussi vérifier que les données sont bien structurées pour en garantir l’usage. C’est pour cela que je dois associer les compétences en relations humaines, et en technique pure. Pour y arriver, mon double diplôme à Grenoble Ecole de Management pendant mon cursus à l’EISTI m’a beaucoup apporté.

Pouvez-vous nous livrer quelques détails sur une journée de travail chez Google ?
Une journée type commence par un petit déjeuner servi dans un restaurant français, où un chef pâtissier prépare des croissants et autres excellentes pâtisseries. Je réponds à des emails avant d'aller à mon bureau en utilisant un GBike (vélo de Google) ou un GRide (service de taxi pour se déplacer d'un bureau à l'autre sur le campus). Il m’arrive parfois d’assister à des conférences, par exemple j’ai adoré celle de Charlie Munger (un avocat philosophe de 94 ans super connu ici).

Quels conseils donneriez-vous à un élève qui a envie de rejoindre Google (à part d’aller à l’EISTI !) ?
Il faut avoir un très bon réseau en particulier à l’international, et surtout, surtout ne rien céder sur l’éthique.