un eistien parmi les vainqueurs de l'EY Cyber Warfare Game à Paris

Florin Gogibus disputera la finale européenne à Amsterdam

Le EY Cyber Warfare Game est une compétition internationale inter-étudiants opposant en simultané des équipes composées d'élèves de différentes grandes écoles dans 9 pays européens. Leur challenge :  la gestion d’une crise cybersécurité en grandeur nature le temps d'une journée.

Le EY Cyber Warfare Game offre à quelque 288 étudiants l’occasion d'expérimenter en équipe une expérience immersive de cyber attaque en entreprise et de découvrir ou approfondir leurs connaissances en cybersécurité et gestion de crise. 

Les sélections se déroulent dans chaque pays avant la finale régionale qui se tiendra à Amsterdam.  L’étape française organisée le 9 avril 2019 dans les bureaux EY à Paris La Défense a permis de départager l'équipe gagnante qui aura la chance d'aller affronter d'autres finalistes européens aux Pays-Bas.

Florin Gogibus élève ingénieur en 2e année de l'EISTI fait partie des vainqueurs. A la fois poussé par ses  camarades et curieux de vivre l'expérience, Florin a décidé de participer à cette compétition aussi parce qu'il souhaite se spécialiser en cybersécurité en dernière année de l'EISTI. "La journée a été organisée avec un grand professionalisme et beaucoup de réalisme dans la situation et les scenarios qui nous ont été soumis. Je pense que cela a été un facteur dans la réussite de l'équipe que j'ai rejointe, qui réunissait des étudiants qui ne se connaissaient pourtant pas" témoigne Florin. Reparti avec un magnifique trophée, il est enthousiaste à l'idée de prolonger l'aventure à Amsterdam.

 

Découvrez la vidéo

 

Quelques éléments sur le EY Cyber Warfare Game ?

• Il s’agit d’une simulation de cyber attaque en entreprise
• Les participants sont mis en situation au travers d’un scénario qui évolue dans le temps en fonction de leurs prises de décisions
• L’exercice se déroule en groupe d'étudiant(e)s de plusieurs écoles), chacun a un rôle prédéfini ayant pour objectif de trouver des solutions communes
• Les problématiques soulevées sont à la fois techniques (IT, sécurité) mais également fonctionnelles (gestion de crise, communication, RH, management, QRM)
• Aucun prérequis technique n’est nécessaire.